Ma part de vérité : «Il y a des moments où le silence est coupable»

A 50 ans, cet homme a réalisé pour le Mali plus que d’autres n’en ont fait toute leur vie centenaire. On oublie volontairement ses nuits blanches pour contrer les tentatives permanentes de déstabilisation du pays. On met sous silence son parcours de général de terrain ayant affronté avec vaillance et sans jamais renâcler la dure réalité du métier des armes. Que n’a-ton pas tenté pour mettre le Mali sous tutelle, sous emprise démoniaque ? Discret, le général Moussa Diawara a défendu avec efficacité et sens de l’honneur le pays contre les ennemis qui malheureusement continuent à se multiplier. Il a évité des aventures au pays. Il ne demande pas à en fêter car il ne fait que son devoir en le réalisant. La nature même de son travail consistant en la discrétion, il n’a jamais cherché à se tisser des lauriers car on n’entre pas dans un trou et se plaindre de l’obscurité. Tout choix a son corollaire. Il doit faire et se taire et c’est justement ce qui le caractérise.

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’Etat et les groupes armés manquent d’engagement, selon le Centre Carter

Dans son dernier rapport de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger, le Centre Carter, observateur indépendant désigné, pointe du doigt la faiblesse de l’engagement de l’Etat et des groupes armés à lutter contre le terrorisme. « Faible engagement du Gouvernement et des mouvements signataires à entreprendre rapidement une action partagée en matière de lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et le contrôle des frontières», peut-on lire dans le rapport publié le 18 février dernier. Selon le document, une volonté déterminée de travail en commun et un début […]

2èmeEDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FAGUIBINE : Folklore ou arnaque à ciel ouvert ?

Après avoir été rejeté par les populations du cercle de Goundam qui ne se retrouvent point dans ce qui ressemble beaucoup plus à une opération d’escroquerie de haut vol en leur nom,  les organisateurs du fameux festival international  Faguibine décident de remettre ça pour une seconde édition. Les partenaires comme Instrument for Africa et d’autres ont décidé de résilier leur accompagnement de cette activité, après avoir compris les desseins inavoués des organisateurs. En effet, pour la première édition, des jeunes désœuvrés ont décidé, au nom des populations du cercle, de démarcher toute la République pour mobiliser des fonds pour l’organisation […]

LUTTE CONTRE L’INSECURITE : Le Crpl et les forces de l’ordre en ordre de bataille

La lutte contre l’insécurité est un défi que le Collectif pour le renouveau du peuple et la lutte contre la délinquance juvénile (Crpl) veut relever, en partenariat avec les forces de sécurité du Mali. Afin d’éliminer  le vent de malaise qui souffle entre policiers et civils, le Collectif pour le renouveau du peuple et la lutte contre la délinquance juvénile (CRPL) a organisé un grand forum de discussion civilo-militaire. C’était à la Place de la CAN, le 08 mars. La cérémonie a enregistré, outre la présence de Sanoussi Tangara, président du (CRLP), celles du Commissaire  principal du 5ème arrondissement, Abdourhamane […]

RUPTURE « ABUSIVE » DE CONTRAT : Orange-Mali citée devant le tribunal du commerce le 27 mars

Les conseillers juridiques de la société Orange-Mali soufflent le chaud et le froid en ce moment. Ils ne dorment plus que d’un œil. Pour cause, plusieurs partenaires de l’entreprise ont décidé de l’assigner en justice pour « rupture abusive » de contrat. La société est attendue le 27 mars au tribunal du commerce pour sa défense. En réalité, les faits concernent la filiale d’Orange-Mali, Orange Money qui gère son service monétique. Des partenaires ‘’Masters’’, qui sont dépositaires d’un agrément de la société pour vendre les unités de valeurs (UV) aux petits revendeurs, l’accusent d’avoir abusivement rompu leurs contrats, de retirer leurs agréments […]

DR ALY TOUNKARA, SOCIO-ANTHROPOLOGUE : «Tant que la culture et la religion domineront, l’émancipation des femmes prendra encore du temps»

Après des décennies de combat, les conditions de la femme ont un peu changé. Au Mali, le poids de la culture et de la religion constitue la principale contrainte, a affirmé Dr Aly Tounkara, Socio-anthropologue de son état, au cours d’une interview réalisée le vendredi 8 mars. Pour faire bouger les lignes, il propose à cet effet une autre lecture des deux pesanteurs (la culture et la religion).  Interview ! Azalaï-Express: Comment vous évaluez  le combat de la femme malienne pour son émancipation ? Dr Aly Tounkara : Le combat de l’émancipation de la femme dans le contexte malien n’est pas fameux. Je […]

FORMATION PROFESSIONNELLE : Le Fafpa a renforcé la capacité opérationnelle de 9 501 femmes entre 2013 et 2018

Relever le niveau de qualification professionnelle des producteurs, développer les compétences des acteurs économiques suivant un mode de gestion d’opérations basé sur le financement des plans et projets de formation axé sur une démarche multi-acteurs dans leurs réalisations; toutes ces actions sont accompagnées de mesures prudentielles de mobilisation des ressources financières qui s’inscrivent dans la nouvelle vision du Fafpa. Créé en 1997, le Fafpa, dans sa mission, est chargé d’apporter une assistance technique et financière aux entreprises et autres opérateurs économiques des secteurs modernes et non structurés, ainsi qu’aux organismes de formation privés et parapublics de droit malien dans le […]

COOPERATION EN MATIERE D’EMPLOI L’Anpe et l’Onape du Tchad pactisent Le mercredi 6 mars 2019 marque une date historique dans les annales de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE). Elle consacre la signature d’un accord-cadre de partenariat entre l’ANPE-Mali et l’ONAPE du Tchad.

Ce partenariat stratégique vise à renforcer les liens de coopération sud-sud et d’échanges d’expériences entre les deux services publics d’emploi. La cérémonie de signature était présidée par le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, en présence du directeur général de l’ANPE, non moins président de l’Association africaine des services d’emploi publics (AASEP), Ibrahim Ag Nock,  et du directeur de l’ONAPE du Tchad, Fayçal Hissein Hassan. Ce partenariat est né du constat par la partie tchadienne de l’efficacité de l’expérience malienne en matière de promotion d’emploi. Ainsi, la délégation de l’Office national pour la […]

LUTTE CONTRE L’EXTREMISME RELIGIEUX : La jeunesse des pays du G5 Sahel à l’avant-garde du combat

La religion étant un élément clé dans le processus de paix, soutenir son apprentissage est un grand pas vers la lutte contre l’extrémisme violent. C’est dans cet ordre d’idée que le Réseau des Jeunes des pays du G5 Sahel a organisé un atelier de plaidoyer sur la régulation du discours religieux. C’était le lundi 4 mars à l’Hôtel Salam de Bamako.

MEDECINE TRADITIONNELLE : Le secteur est victime de publicité tapageuse

« Des individus inexpérimentés et assoiffés d’argent tentent d’affaiblir le secteur en profitant du désespoir de certains malades à travers des publicités sur leurs produits », s’alarme Pr. Rokia Sanogo, chef du Département médecine traditionnelle à l’Institut national de recherche en santé publique (Inrsp).

TRANSPORT DE MARCHANDISES URBAIN : Les cyclistes se plaignent des « katakatani »

La ville de Bamako est un lieu de consommation par excellence. Elle dispose de quelques marchés stratégiques qui ravitaillent les commerçants des quartiers de la ville. Pour ce faire, ce sont des cyclistes et des tricycles qui transportent les marchandises. Les propriétaires de vélo se plaignent des conducteurs de tricycles, connus sous le nom de «katakatani», nom tiré vraisemblablement du bruit que ces engins émettent dans leur course folle. Ils les accusent de rafler tout le marché de transport urbain. « J’ai vendu mon vélo pour faire le portefaix devant des grands magasins au grand marché. Ça ne marche pas ; les […]

INCIDENT ENTRE POLICIERS ET GENDARMES : Une bataille rangée évitée de justesse auprès de la résidence d’IBK

Le pire a été évité de justesse, ce vendredi, à l’entrée du quartier Sébénicoro, au niveau du pont « Woyowayanko ». En effet, les policiers du détachement de la Compagnie de la circulation routière ont failli en découdre avec des éléments de la gendarmerie nationale.

PLAN DE RÉPONSE HUMANITAIRE 2019 POUR LE MALI : Plus de 170 milliards de FCFA pour sauver des vies

Apporter une assistance d’urgence aux personnes affectées par les conséquences humanitaires des conflits au nord et au centre du pays et à celles des chocs climatiques. Tel est l’objectif du plan de réponse humanitaire 2019 pour le Mali. Les humanitaires ont pu mobiliser 179 millions de dollars, soit environ 54% des fonds recherchés pour venir en aide à 2,9 millions de personnes.

DR BOCARY TRETA LORS DES ASSISES DE EMP, CE SAMEDI : «Je vous propose de penser à un plan B au cas où il ne sera pas possible de renouveler le mandat des députés»

L’Alliance électorale Ensemble pour le Mali (EPM) a tenu le samedi dernier sa 2e assise à l’ex-CRES de Bamako. Elle a porté sur les perspectives des débats sur les réformes, en générale. Mais une attention particulière a été accordée aux discussions sur la loi électorale

RENCONTRE IBK-SOUMAILA CISSE : Le chef de l’Etat reprend les choses en main

Après sa réélection à la tête du pays en août 2018, le président de a République Ibrahim Boubacar Keïta s’était effacé de la scène politique. Au regard du climat politique et social très tendu, il a jugé nécessaire de redescendre dans l’arène. C’est du moins le constat fait par des analystes politiques ces dernières semaines.

ELECTRIFICATION RURALE : La Banque mondiale met 45 milliards dans la cagnotte

La Banque mondiale a offert un déjeuner de presse ce mercredi 27 février 2019 dans ses locaux, à ACI-2000. C’était sous l’égide de Mme Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, accompagnée par le vice-président pour la région Afrique du groupe Banque mondiale, M. Hafez Ghanem.

CANAM : Une augmentation budgétaire de 7,42% en 2019

La 18ème session du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie s’est déroulée ce mardi  26 février 2019 au Patronat du Mali. À l’issue de la rencontre, les administrateurs ont félicité tous les acteurs impliqués dans la réussite des avancées majeures en termes de sécurité sociale. Après ses mots de remerciement, le président du conseil d’administration a tout d’abord indiqué que la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), responsable de la gestion du régime d’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), à l’instar des autres institutions de sécurité sociale, contribue à l’atteinte de l’objectif stratégique N°9 du Plan décennal de développement sanitaire et […]

ANCAR DINE INTERNATIONAL : Quand la foi devient le socle de la spiritualité et le tremplin du développement communautaire

Mélanger la religion à la politique peut être un cocktail assez explosif dans un pays où les analphabètes (dans tous les sens du mot) sont majoritaires et où n’importe quel charlatan peut bâtir sa chapelle avec des illuminés prêts à mourir pour la défendre. Les participants à la conférence nationale l’avaient compris en 1991 (29 juillet au 12 août 1991) en prohibant dans la Constitution des partis d’essence religieuse.