Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il est de notoriété désormais populaire que l´imam Mahmoud Dicko affectionne le buzz au détriment des valeurs sociétales, séculaires. En effet l´individu susnommé se retrouve dans son élément lorsqu´ il s´agit de défrayer la chronique. Cette assertion est renforcée dans sa véracité par la sortie médiatique de ce jour, concernant une certaine somme (50 millions) qu´il aurait reçue du chef du gouvernement SEM Soumeylou Boubeye Maiga pour l´aider à organiser son meeting.

En effet, de sources concordantes et dignes de foi, ledit Imam Mahmoud Dicko aurait sollicité l’aide du Gouvernement et a reçu une première tranche (7 millions) du chef du gouvernement Soumeylou Boubeye MAIGA, depuis une semaine environ.

L´imam de la rue, puisque que c´est dans la rue qu´ il a désormais choisi de faire ses sermons, a scruté l´horizon pour savoir si son meeting mobiliserait à souhait.

À trois jours du meeting que l´homme a programmé, les échos de mobilisation ne sont pas favorables: le Chef des ANCARS, l´éminence Cheick Chérif Ousmane Madani HAIDARA, le seul capable de remplir le stade du 26 Mars s’est désolidarisé d’une éventuelle sortie politico-religieuse.

Vindicatif et pris de panique, Mahmoud Dicko, DECIDE QUE 50 MILLIONS SONT INSUFFISANTS et choisit de défrayer la chronique et se donner un maximum de chance de succès de mobilisation.

Oui, Mahmoud Dicko a demandé de l´argent au Premier ministre Soumeylou Boubeye MAIGA qui est entre-autre l´un des membres fondateur du Haut Conseil Islamique du Mali et ce dernier lui a envoyé 50 millions. Mais visiblement l´homme trouve que cet argent est insuffisant pour lui.

Le mensonge peut prendre l´apparence de la vérité, mais jamais pour bien longtemps.

Affaire à suivre

Boub´s SiDiBÉ


Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.