Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Zone II de l’Association des comités nationaux d’Afrique (ACNOA) a tenu son assemblée générale ordinaire le samedi 2 février 2019 au Millenium hôtel de l’ACI 2000 à Bamako. Présidée par le ministre des Sports, Me Jean-Claude Sidibé, la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence des personnalités comme Moustapha Berraf et Mme Béatrice Allen, respectivement président de l’ACNOA et représentante du CIO.

Faire de la Zone un pôle lumineux du Mouvement Olympique Africain ! Telle est l’ambition des responsables des Comités nationaux olympiques de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA). Une volonté commune réaffirmée lors de son assemblée générale ordinaire qui a eu lieu le samedi 2 février 2019 au Millenium Hôtel de l’ACI 2000 à Bamako.

Un objectif dont l’atteinte est liée à la synergie d’action comme l’a souligné son président et celui du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), M. Habib Sissoko. A l’ordre du jour, l’examen des rapports d’activités et financier de 2017 à 2018.

Un exercice qui a permis d’évaluer le chemin parcouru et d’envisager les perspectives de 2019-2020. «Nous célébrons aujourd’hui la bonne gouvernance qui nous impose l’exercice de redevabilité. Cette session clôt une période et ouvre une autre encore plus passionnante et plus exaltante, compte tenu des défis à relever», a souligné le président de la Zone II.

Celle-ci, a souligné M. Sissoko, «a des acquis en termes de fonctionnement des structures et de réalisation d’activités en dépit des insuffisances à combler». Des acquis reconnus et salués par les instances de l’ACNOA.

«Dans la perspective d’opérer des choix objectifs, la nouvelle période nous enjoint d’examiner nos actions futures à la lumière des capacités réelles de notre organisation et des engagements fermes que nos CNO peuvent réaliser. Cela sauvegarderait la crédibilité de notre organisation», a poursuivi Habib Sissoko.

Pour lui, la vision «un projet, un pays» privilégiée pour les deux prochaines années, participe de la logique de «partage des responsabilités et des sacrifices». Ainsi, «la réalisation de cette vision aura l’avantage de faire rayonner notre zone auprès de nos pays respectifs et des autorités politiques», a précisé le président Sissoko.

Pour garantir ce projet, l’adoption des programmes doit se faire en fonction de l’intérêt des pays, avec en toile de fond les moyens de mise en œuvre. «Dans cette vue, la collaboration étroite de nos CNO avec les instances sportives nationales et les départements en charge des sports doit être constamment recherchée», a conseillé Habib.

Et de souligner, «il me parait essentiel que nous nous joigniions enfin à l’unanimité faite sur l’Agenda 2020 du CIO. Cette feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement Olympique milite pour la bonne gouvernance et le renforcement du rôle du sport dans la société».

Le président de la Zone II de l’ACNOA n’a pas manqué de manifester sa reconnaissance au Mali pour son soutien aux actions de la Zone, notamment l’aménagement et l’équipement du Secrétariat Exécutif. «Cela est un geste de solidarité africaine et un attachement à l’intégration sous régionale tels que mentionnés dans la Constitution du Mali et sans cesse traduits en actes concrets», a rappelé Habib Sissoko.

Pour le ministre des Sports, Me Jean-Claude Sidibé, cette assemblée générale offre l’opportunité de «partager avec nos frères et sœurs des pays membres un temps de réflexion et d’échanges que nous apprécions hautement».

Il a aussi profité de l’occasion pour exhorter les participants à «une analyse approfondie des documents» qui leur étaient soumis et à mettre en œuvre «une véritable stratégie permettant la concrétisation des ambitions de notre Institution sportive africaine».

«La collaboration entre les CNO et les gouvernements dans le cadre du développement du sport est un impératif et une nécessité qui nous engage à resserrer nos rangs pour la complémentarité de nos missions et la convergence de nos objectifs», a souligné le ministre Sidibé.

Tout comme le président Habib Sissoko, le ministre des Sports a aussi salué la présence à cette rencontre de M. Moustapha Berraf et Mme Beatrice Allen, respectivement président de l’ACNOA et représentante du CIO. «Votre présence à ces assises est le témoignage de l’intérêt que vous accordez au développement et à la promotion des activités physiques et sportives dans les zones et dans nos pays respectifs. Mon pays vous sait gré de tout le soutien que vous nous apportez et vous prie de croire à l’expression de notre profonde gratitude», a précisé Jean-Claude Sidibé, abondant ainsi dans le même sens que le président de la Zone II de l’ACNOA.

Le séminaire des journalistes sportifs (à Bamako), tournoi de tennis (coupe Daniel Monteiro) et un séminaire de formation des cadres techniques de tennis en marge du tournoi au Cap-Vert, séminaire de médecine du sport (Sénégal), tournoi de boxe, séminaire Femme et Sport (Sénégal), tournoi de basket-ball et formation technique (Mali) et, enfin, un séminaire des cadres administratifs de sport sont les activités initialement programmées pour la période 2019-2020.

Alphaly


Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.