POUR SORTIR DE L’OMBRE : l’Association des Caméramans professionnels du Mali lance ses activités

Pour mieux organiser et défendre la profession, l’Association des Cameramans Professionnels du Mali a lancé ses activités le samedi 13 avril 2019, à la maison de la presse. Cette cérémonie était placée sous la présidence du ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, représenté par son Secrétaire Général, M. Cheich Oumar MAIGA. Etaient présents entre autres, le président de l’ACPM et le représentant des délégations des différentes régions du pays.

MARC-ANTOINE PEROUSE DE MONTCLOS, REDACTEUR EN CHEF DE LA REVUE « AFRIQUE CONTEMPORAINE » : « Je démissionne car notre dossier sur le Mali est bloqué »

Suite au blocage d’un dossier sur le Mali, le désormais ex-rédacteur en chef de la revue Afrique contemporaine, dirigée par l’Agence française de développement (AFD), Marc-Antoine Pérouse de Montclos, a confié à Lacroix qu’il démissionne de son poste. Dans un entretien, il évoque les raisons de son départ. Lisez plutôt ! Directeur de recherches à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Marc-Antoine Pérouse de Monclos a annoncé le 22 mars qu’il démissionnait du poste de rédacteur en chef de la revue Afrique contemporaine, revue trimestrielle de référence consacrée au continent africain et placée sous la responsabilité rédactionnelle de l’Agence française de […]

LA PRESSE MALIENNE EN DEUIL : Hamidou Cissé tombe les armes à la main

Hamidou Cissé a quitté le monde des vivants le samedi 12 janvier 2019 dans la mi-journée. Sa mort a sonné comme un coup de tonnerre dans le landerneau de la presse malienne, tant il était actif et plein de vigueur. Journaliste teigneux, il était connu et reconnu pour son fanatisme dans la pratique du métier. Craint pour ses prises de position qui tranchent souvent avec celles de beaucoup de ses confrères sur diverses questions, Hamidou Cissé ne murmurait jamais ses points de vue. Il les disait haut et fort et même souvent avec une dose de provocation. Mais c’était la […]

Libéralisation du Code USSD par l’AMRTP: Une opportunité d’affaires pour les opérateurs économiques !

Pour informer les opérateurs économiques sur la libéralisation du code USSD (service supplémentaire pour données non structurées), le président de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (AMRTP), Cheick Modibo Nimaga a ténu au siège de sa structure un point de presse dans la matinée du jeudi 22 novembre. L’évènement a enregistré la présence des membres du conseil d’administration et plusieurs cadres de l’AMRTP, dont le secrétaire exécutif, Elhadj Sékou Ascofaré. Selon le président de l’AMRTP, pour l’accès au code, le taux de la redevance est fixé à 1000 000 […]

Centième numéro du ‘’ Le Sursaut’’: Les observations critiques des professionnels !

Dramane Aliou Koné, président de la Maison de la presse: «Le Sursaut s’est imposé comme un organe de référence…» « Aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années ‘’disait Pierre Corneille dans le Cid à la page 207.Une citation qui sied bien au journal ‘’le Sursaut’’ qui, en quelques mois d’existence s’est imposé comme un organe de référence autant par son contenu que par la présentation .Le plus difficile est de maintenir le cap, mais avec son directeur de publication, je suis convaincu que le défi sera relevé ».

1ère  édition de ‘’Une vie, une expérience’’ de l’ASSEP: Ramata Dia, une icône de la presse malienne!

Le concept se nomme : « une vie, une expérience ». Il est initié par l’Association des Editeurs de Presse Privée (ASSEP) pour permettre à la nouvelle génération de journalistes de s’imprégner du parcours des anciens pour en faire des modèles à suivre.Pour ce premier numéro, tenu le samedi 3 novembre au siège de l’organisation, l’invitée-vedette était la promotrice de la Radio Guintan, Mme Ramata Dia, une pionnière de la presse privée malienne. Elle avait à ses côtés le président de l’ASSEP, Bassidiki Touré et Mamadou Dabo, un doyen de la presse écrite malienne.

Pourquoi l’accréditation de Anthony FOUCHARD, correspondant de RFI au Mali a été suspendue ?

Le poste des forces armées maliennes et de sécurité de Ménaka (garde nationale) a été attaqué ce matin du dimanche 28 janvier par des présumés terroristes. Bilan: quatre (4) gardes maliens tués.

« Africable Network doit près de 100 millions FCFA aux artistes maliens » !

Ça bouge au Bureau Malien du Droit d’Auteur (BUMDA). Et pour cause. La nouvelle directrice du BUMDA, Aïda Koné, a décidé de s’attaquer aux fossoyeurs des artistes maliens. La première cible est « La Société Africable Network (qui) doit aujourd’hui 95 776 000 Fcfa au Bureau malien du droit d’auteur (Bumda) au titre de 16 ans d’arriérés des redevances de droits d’auteurs. Disposant de deux grosses de jugement, le Bumda a désormais le feu vert du Tribunal de commerce pour la saisie contrefaçon de tous les matériels de diffusion, de stockage et de propagation de la société Africable », écrit Mali Aujourd’hui.

Création de la première organisation de défense des youtubeurs

S’il fallait un symbole du phénomène massif qu’est devenue la création sur YouTube et d’autres plates-formes, c’est celui-ci. Le très célèbre youtubeur Hank Green a annoncé mercredi 15 juin la création de l’Internet Creators Guild, une organisation à but non lucratif destinée à aider et défendre les youtubeurs et tous les créateurs qui œuvrent sur le Net, un peu comme… un syndicat.