FACE A LA CRISE SÉCURITAIRE AU MALI : le mirage de la présence des forces étrangères

La France de Sarkozy a détruit la Libye et a armé des touaregs pour déstabiliser le Mali dans son seul intérêt. Les enjeux économiques et géostratégiques de la crise malienne sont connus de tous, sauf visiblement de ceux qui dirigent ce pays ces dernières années. Et c’est malheureusement l’Hexagone qui tire les ficelles à travers un accord militaire qui est largement en sa faveur et l’exploitation frauduleuse des richesses du nord du Mali.

Mouvement «Maliens tout court» à Goundam : le Président M. Ibrahima Diawara, élevé au rang de citoyen d’honneur

Tous les intervenants ont magnifié le vivre ensemble et invité à contribuer à la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, notamment le chef de village de Goundam, le président de l’Autorité intérimaire, le Cadi, le chef de la délégation des réfugiés maliens du camp de M’berra en Mauritanie, le chef Kalantassar, le représentant du Conseil supérieur des Imghads et alliés, Monsieur Ibrahima Diawara, Président du Mouvement « Malien Tout Court ». Ils ont également invité la population au vivre ensemble et à la paix.

Aguelhok : Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique l’attentat

Le camp de la Minusma d’Aguelhok a été victime le dimanche 20 janvier d’une attaque terroriste «coordonnée et complexe». Le bilan est de dix morts et plusieurs blessés, tous des Tchadiens. L’hécatombe continue pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali. Dix soldats de nationalité tchadienne viennent de perdre la vie à la suite de l’attaque du camp d’Aguelhok. Elle serait selon plusieurs sources la plus meurtrière depuis l’arrivée de la Minusma au Mali en 2013. L’attentat a été revendiqué quelques heures par Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Selon une information relayée par Radio France […]

Le Commandant de la Force de la MINUSMA et le Ministre tchadien de la Défense dans le Nord du Mali, auprès des Casques bleus

Suite à l’attaque meurtrière, survenue contre le camp de la MINUSMA à Aguelhok, le 20 janvier dernier, le Général Dennis Gyllensporre, Commandant de la Force de la Mission des Nations Unies au Mali et le Ministre tchadien de la Défense, Daoud Yaya, se sont rendus dans ladite localité, le 22 janvier dernier. Cette visite avait pour but d’encourager les soldats de la paix et de constater l’ampleur des dégâts, qui, traduisent la violence de l’attaque. Les deux officiels ont apporté leur soutien aux soldats présents. « Nous avons rencontré les troupes qui ont repoussé une attaque lancée sur nos positions […]

Frontière Niger-Mali: Inquiétante collaboration entre Barkane et le MSA

Le 5 octobre, des miliciens du MSA ont attaqué un campement peul à la frontière du Niger et du Mali. Selon plusieurs témoins, ils étaient appuyés par les forces françaises de l’opération Barkhane. Une version démentie par l’armée, qui assume cependant s’appuyer sur des groupes touaregs, régulièrement accusés d’exactions, au nom de la lutte antiterroriste.
Le 5 octobre dernier, c’était jour de baptême au campement peul de Sadjo Douna, situé près du puits d’Agadiman, à quelques kilomètres de la frontière entre le Niger et le Mali. À 11 heures, les femmes, les hommes et les enfants s’apprêtaient à partager un repas de fête lorsque des membres armés du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) sont arrivés à bord de pick-up. Le MSA est une milice fondée au Mali en 2016 sur une base communautaire : ses membres sont issus de la tribu des Daoussaks, des éleveurs nomades pour la plupart, apparentés aux Touaregs, qui sont depuis plusieurs décennies en conflit avec les Peuls du Niger, éleveurs nomades eux aussi.

Processus de DDR: Près de 1.500 ex combattants désarmés au Mali

En moins de deux semaines, le processus “Désarmement, Démobilisation et Réinsertion” (DDR), dans les trois (3) régions du Nord,  a permis à près de 1.500 combattants de déposer  les armes. Ce désarmement est intervenu  après le lancement de « l’accélération » du processus par les acteurs de l’accord pour la paix et la réconciliation, issus du processus d’Alger.

Processus de mise en oeuvre de l’accord : Le MOC de Tombouctou bientôt opérationnel

Composé d’une cinquantaine  d’éléments des Forces maliennes, des combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad(CMA) et de  la Plateforme, le bataillon mixte du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) de Tombouctou a été mis en place le  jeudi 24 mai 2018 dans le camp du MOC de la ville.

Le Président IBK a remis des engins blindés aux Forces Armées #Maliennes; joignant l’acte à l’annonce, à demi-mot, faite à Ségou

C’est sur la place d’armes du camps de Kati, que le président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KÉÏTA a remis les clés des engins roulant anti mines qu’il était très heureux d’annoncé, lors de sa visite en quatrième région administrative du Mali (Ségou), le mercredi 2 mai 2018. Ces engins roulants, financés sur le budget national, vont renforcer les capacités des vaillantes Forces Armées Malienne sur le terrain et leur permettre de venir à bout des engins explosifs improvisés qui sèment désormais la terreur dans le septentrion du pays.

Mali : Des nouvelles dispositions prises pour sécuriser le Centre et le Nord

En vue de  faire face à la situation sécuritaire dans les régions du  Centre et  du Nord, les autorités maliennes ont interdit la circulation des motos et de pick- up dans (12)  localités de régions de Mopti, de Ségou et de Tombouctou. Cette restriction de  circulation vise à permettre aux  militaires maliens et leurs partenaires de mieux canaliser les zones ciblées par les terroristes en connivence avec les bandits armés.

Attaques tous azimuts contre le mali : ‘’Malien je suis, ma patrie je construis’’ sur les remparts

Face aux attaques multiformes dont fait l’objet le Mali, un mouvement dénommé ‘’Malien je suis, ma patrie je construis’’ voit le jour. Ses responsables étaient face à la presse le samedi 3 février 2018  pour parler de leurs objectifs.

Signature d’un arrangement de coopération financière entre l’Allemagne et le Mali d’un montant de 53 millions € (34,7 milliards F CFA) pour l’approvisionnement en eau potable & l’irrigation dans les régions de Tombouctou, Mopti, Gao, Koulikoro, Kayes

Dietrich Becker, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali et Tiénan Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens combattants, ont procédé le jeudi 25 janvier 2018 à la Primature, à la signature d’un arrangement de coopération financière. Cet arrangement qui a été signé entre Allemagne et le Mali s’inscrit dans le cadre de la poursuite des programmes communs de la coopération régie par l’accord de collaboration technique et économique du 11 octobre 1997. En effet, l’Allemagne a mis à la disposition de notre pays, sous forme de don, un montant total de 53 millions d’euros, soit environ 34,7 […]

Mali – Bilal Ag Acherif : «Il faut rendre réelle l’administration du territoire de l’Azawad par les Azawadiens»

Pour la première fois depuis le déclenchement de la rébellion touarègue en 2012, Bilal Ag Acherif, le secrétaire général du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), s’est rendu à Bamako le 20 juin dernier et y est resté plus d’une semaine. Un an après la signature de l’Accord d’Alger, qui dessinait les contours de la paix entre les groupes rebelles du Nord du pays et le gouvernement malien, il a rencontré les autorités pour continuer d’en préciser la mise en œuvre.

REVOIR > Mali, rebâtir la Nation avec Modibo Sidibé dans l’Émission Et/Si de TV5 Monde

Denise Epoté, accueil dans son émission ET/SI sur TV5 Monde, Modibo Sidibé, ancien premier ministre du Mali et Président des Forces Alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE AN KA WULI), pour qu’il lui dise toute la vérité sur les questions d’actualité au Mali. Regardez et commentez !

Mali: le MNLA et Ansar Dine fusionnent

Après trois semaines de négociations à Gao, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et le groupe islamiste Ansar Dine ont annoncé avoir conclu un accord pour déclarer l’Azawad « Etat indépendant ». Les deux mouvements uniront leurs forces pour constituer une seule armée chargée de sécuriser le territoire au bénéfice du peuple de l’Azawad « dans toute sa diversité ».

Le président Modibo KEITA au sujet de la rébellion au Nord Mali…

  Le 21 Août (1964) dernier, à l’issue de son triomphal séjour en République Algérienne Démocratique et Populaire, et peu avant la signature du communiqué  Algéro-Malien, le Président Modibo Keita a donné dans le grand salon du Peuple à Alger, une importante  conférence de presse à laquelle ont pris part les représentants de la presse algérienne et internationale.

Mali : chronique d’une recolonisation programmée

« Que les chèvres se battent entre elles dans l’enclos est préférable à l’intermédiation de l’hyène ». Proverbe bamanan. 1. Le Mali dans l’ordre cynique du monde Mis en lumière par l’amputation des deux tiers de son territoire, le coup d’Etat du 22 mars 2012 et l’embargo total de la CEDEAO, l’extrême vulnérabilité du Mali tient d’abord à la trahison des élites. Elles se voilent la face, réfutent tout débat de fond sur les enjeux de la mondialisation capitaliste. Désormais, tout est clair: la recolonisation du pays à travers les politiques néolibérales entre dans une nouvelle phase qui obéit au schéma libyen […]